La vente en viager est une transaction immobilière que vous pouvez effectuer via une agence immobilière ou entre particuliers. Si vous désirez vendre votre bien en viager sans intermédiaire, voici comment procéder et ce que vous gagnez.

Vente en viager entre particuliers : comment procéder ?

Pour vendre votre bien immobilier en viager à un particulier sans passer par une agence immobilière, vous devez dans un premier temps initier une offre de vente. Vous pouvez le faire directement auprès des particuliers ou alors vous pouvez passer par les annonces publicitaires sur internet. 

La presse spécialisée ou locale et le bouche-à-oreille sont également d’excellents moyens pour trouver un acquéreur. Une fois le débirentier trouvé, vous pourrez passer aux négociations, puis à la signature du contrat de vente en viager.

Quels sont les avantages ?

La vente en viager entre particuliers présente des avantages pour le vendeur, mais aussi pour l’acquéreur. En évitant d’impliquer une agence immobilière, le vendeur pourra faire des économies sur les frais liés à la prestation de cette dernière. De plus, le débirentier et le crédirentier pourront négocier ouvertement et à leur guise les termes du contrat. Les deux parties peuvent se mettre d’accord pour ne pas verser de bouquet.

Y’a-t-il des risques ?

La vente en viager n’est pas sans risque. En effet, le vendeur peut surévaluer la valeur de son bien immobilier. N’étant pas un professionnel de l’immobilier, il ne maîtrise pas forcément le mode de calcul de la rente ni les facteurs à prendre en compte pour l’estimation de l’immobilier. Ce manque d’expertise pourrait entrainer une rente viagère ou un bouquet trop élevé à payer par le débirentier. Par ailleurs, le crédirentier peut également faire des erreurs d’appréciation en ce qui concerne la stratégie de la vente en viager.

Comment sécuriser sa vente en viager ?

Pour sécuriser votre vente en viager, la loi recommande de l’effectuer en présence d’un notaire pour limiter les risques et éviter les mauvaises surprises. De cette façon, le notaire pourra conseiller utilement le crédirentier et le débirentier sur les modalités de vente et sur les termes sur contrat. Toutefois, il faudra prévoir des émoluments pour ce dernier ainsi que les frais de notariés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *